Nouvelle Donne indispensable en France, indispensable à Sciences Po

  • Sciences Po a un devoir de représentativité

Laboratoire de la vie politique, Sciences Po a toujours été un modèle en matière de représentation des sensibilités politiques, depuis l’UMP jusqu’au Front de Gauche. Si cela peut s’expliquer par la fait que les étudiants sont portés de par la nature même de leurs études à s’investir en politique, il n’en demeure pas moins que cette sensibilité s’accompagne d’un devoir de représentativité.

Cette responsabilité prend ainsi tout son sens au moment de la procédure de reconnaissance des associations, moment fort de la vie étudiante de Sciences Po Paris. Plus de 100 associations cherchent en ce moment à recueillir les soutiens des élèves, qui disposent de 4 jours pour déterminer quelles associations seront reconnues officiellement par l’IEP.

  • Redéfinir l’urgence par 20 propositions

C’est dans cette optique que Nouvelle Donne Sciences Po a vu le jour. Dans un contexte de crise démocratique, économique, sociale et financière, le moins que l’on puisse dire est que l’intérêt collectif est dans un sale état. La montée du vote extrême souligne ce rejet ambiant de l’état actuel de la politique, l’abstention a pu montrer cette domination des intérêts particuliers, de même que le manque de créativité du débat politique révèle l’endormissement du citoyen. Endormissement ou indignation ?

Nous souhaitons redéfinir la pluralité politique en France, exposer nos idées, et être entendus. A l’échelle de notre petit monde qu’est le 27 rue Saint-Guillaume, il s’agit de participer au même titre que les autres mouvements politiques de Sciences Po à la vie étudiante.

  • Une Nouvelle Donne de 550 000 électeurs

Créé en novembre 2013 sous l’impulsion de Pierre Larrouturou, ou encore Bruno Gaccio Nouvelle Donne est née à la suite du Collectif Roosevelt, et se veut un politique alternatif, offrant une vision renouvelée de la sortie de crises. Nouvelle Donne présente 20 propositions concrètes et efficaces, dans ces domaines cruciaux que sont le logement (utilisation du fonds de réserve des retraites pour financer la construction comme cela se fait aux Pays-Bas), l’entreprenariat (priorité donnée au développement des PME plutôt qu’à l’entretien des grands groupes du CAC40), la construction européenne, un meilleur partage du temps de travail… Nouvelle Donne a aussi l’ambition de construire le parti politique du XXIe siècle par l’organisation de sa démocratie interne : les militants définissent l’architecture du parti, exercent des responsabilités limitées dans le temps et adhèrent à une Charte Éthique unique dans le paysage politique français.

Le Collectif Roosevelt a d’ailleurs été reconnu en 2013 à Sciences Po sur le fondement de 15 propositions qui ont par la suite été reprises par Nouvelle Donne, preuve de la réceptivité des étudiants à cette nouvelle offre politique.

Avec plus de 10 000 adhérents, Nouvelle Donne Sciences Po est légitime pour représenter les étudiants de l’IEP partageant ses idées, ou au moins sa prétention à en formuler de nouvelles. Aux élections européennes, Nouvelle Donne a d’ailleurs mobilisé près de 550 000 voix. Partie de zéro, cette jeune formation politique a donc réussi à attirer 3% des suffrages exprimés en seulement 6 mois d’existence.

Nouvelle Donne Sciences Po est ainsi en train de faire sa place au sein de Nouvelle Donne Campus, le groupe étudiant des sympathisants de Nouvelle Donne. Se faire connaître, sensibiliser l’école à ses idées innovantes, et in fine encourager les adhésions au parti est doublement positif: les étudiants motivés auront l’occasion de s’investir dans un mouvement jeune, en pleine construction et dynamique, et Sciences Po pourra confirmer sa qualité d’institution modèle en matière de pluralité politique et d’ouverture d’esprit.

Enfin, les nombreux mouvements politiques représentés à l’IEP ont fait part de leur désir de discuter et de créer des événements communs, dans l’objectif de renouveler l’offre intellectuelle des débats de Sciences Po. Permettre à Nouvelle Donne Sciences Po d’être reconnu le dimanche 5 octobre, c’est accepter de laisser entrer dans les murs de notre institution l’opinion d’un demi-million de français.

Juliette D’Angelo et Camille Renault

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s